top of page
Rechercher

L'EDI, plus de 20 ans au service de l'insertion


les jeunes d'APS à l'assemblée nationale
Décembre 2022, Visite de l'assemblée nationale par les jeunes de l'EDI et rencontre du député Mathieu Lefèvre

En 2022, avec l’annonce de l'arrêt de l'EDI, APS a perdu son dispositif principal qui permettait l'accompagnement de jeunes en difficulté vers l'insertion socioprofessionnelle en mobilisant le sport comme jamais cela n'avait été fait auparavant.


Depuis plus de 20 ans, nous avons permis à un grand nombre de jeunes de construire et de se reconstruire autour de leur projet professionnel. En maximisant le suivi et l’accompagnement, en développant un niveau d’expertise peu commun dans notre domaine d’activité, les formateurs référents et intervenants ont joué un rôle essentiel non seulement pour ces quelques 1890 jeunes mais plus globalement pour la société.


Certains de ces formateurs toujours là, regardent la fin de ce dispositif, et les changements du secteur avec appréhension. Ils inquiètent surtout pour l’avenir des jeunes qui continuent à avoir besoin de cette première marche pour se lancer dans la vie.


Mais pour l'heure revenons sur ces années d’engagement total de notre équipe au travers des différentes actions menées.



Un accompagnement complet du jeune

jeunes en insertion
Décembre 2022, nos jeunes EDI aux portes ouvertes d'un centre de formation aux métiers de la sécurité

L'EDI c'était d'abord une multitude d'ateliers proposés pour offrir aux jeunes une prise en charge globale et des solutions à leurs diverses problématiques : sport, accès au droit, écriture, expression communication, culture et société, estime de soi, compétences de base...


Plus d'une quinzaine de ces ateliers constituer une semaine d'une vingtaine d'heure permettant d'accompagner les jeunes vers la réinsertion professionnelle mais peut-être surtout sociale !


Focus sur l'atelier expression et communication

atelier communication
Septembre 2022, atelier expression et communication

L’atelier expression communication mené par notre intervenante, Mylène, est devenu au fil des années incontournables dans le processus d’évolution des stagiaires.


A travers la mise en place d'un espace d'écoute, de création et de parole rassurant pour que chaque jeune trouve sa place au sein du groupe et puisse s'exprimer, l'atelier permet

de développer l'estime de soi en abordant des sujets délicats : l'histoire familiale, l'environnement, les différents "échecs" scolaires, choix de vie, milieu carcéral, la pathologie mentale, etc....


Les outils permettent aux jeunes de communiquer différemment, d'identifier leurs besoins et de les exprimer, d'apprendre à s'adapter aux interlocuteurs, de se poser et de faire émerger des projets. Cet atelier permet également de travailler sur les codes de l'entreprise et le savoir être professionnel.


Des projets collectifs et des séjours pour se forger


Depuis plus de 20 ans, les formateurs d'APS ont développé une pédagogie par le faire et le projet collectif, convaincu que ce n'est qu'en plaçant le jeune en position d'acteur qu'on peut lui permettre de se développer.Ce ce qu'ont permis les projets internationaux (Cuba, Maroc, Niger, Mali, Sénégal) ou encore les séjour sportifs et action en France (Course du cœur, La Mirabal, Marathon de paris, Epicerie solidaire, St Enimie, Bugeat, Iron Work, La FAC est à nous...). Focus sur quelques projets forts :


La course du cœur :
Insertion
2019, les jeunes de l'EDI reporters de la course du cœur

La course du cœur et l'EDI d'APS c'est une vielle histoire. Depuis des années, nos jeunes partent comme reporter sur cette course en faveur du don d'organes. L'occasion pour eux non-seulement de découvrir les métiers de l'audio-visuel et du journalisme, mais aussi de se confronter à un sujet de société, et de développer leurs compétences sociales grâce aux interactions avec les participants.


Les séjours sportifs à Bugeat, St Enimie, Vars... :
Séjour sportif
Séjour sportif de St Enimie, 2014

Durant plusieurs jours les stagiaires pratiquent différents sports, ils tiennent une carnet de bord sur ce qu’ils vivent en séjour. L'objectif premier était d’évaluer et développer les capacités de vie en collectivité, mais aussi de renforcer le lien pédagogique... nul doute que ces séjours permet d'avoir une toute autre approche avec les jeunes.


Ces séjours pouvaient s’inscrire dans le cadre de la préparation des séjours de Solidarité Internationale. D'autres sorties moins lointaines étaient aussi souvent organisés avec des objectifs similaires et une volonté d'ouverture de nos jeunes.


Le collectif oui, mais sans oublier l'importance du suivi individuel


Le parcours du jeune au sein de l'EDI est ponctué de temps permettant de faire le diagnostic initial de sa situation, le suivi de son évolution, et le bilan de son accompagnement. Les temps de suivi individualisé sont surtout orientés sur la définition et la mise en œuvre du projet d’insertion professionnel du jeune ainsi que sur la résolution de ses problématiques personnelles.


CHAQUE JEUNE VOIT SON FORMATEUR REFERANT AU MOINS UNE FOIS PAR SEMAINE Sur le plan personnel et professionnel, le jeune est accompagné en fil rouge tout au long de son parcours par un référent dans l’élaboration de son projet. S’il est accompagné, le jeunes est placé en acteur de son projet. Des démarches de recherche sont ainsi à réaliser : enquête métier, recherche de formation / stage, une prise de contact pour des entretiens, pour un rendez-vous administratif…


Les caractéristiques du public accompagné


1,4 million de jeunes 16/25 ans ont décroché de l'école et n’ont ni emploi, ni formation. Ils sont 250 000 en IDF, ce sont ces jeunes que nous accueillions sur l'EDI :


Infographie jeunes en insertion


Résultats : un impact non négligeable sur la vie des jeunes


Depuis plus de 20 ans, en quelques mois (durée moyenne du parcours de 7 à 8 mois) nous atteignons des résultats significatifs avec les jeunes que nous accompagnons. A leur sortie, plus de la moitié (52%) d'entre eux jeunes ont un emploi, une formation, reviennent aux études ou vers une structure d'accompagnement ; Mais surtout les trois-quarts (73%) ont réglé leurs principaux problèmes et ont un projet clair pour la suite !


infographie résultats insertion


Notre EDI était donc un SAS essentiel pour les jeunes du territoire qui leur permettait de se remettre à niveau et développer des compétences professionnelles, leur confiance en eux, et leurs compétences sociales ; de définir leur projet professionnel et développer leurs techniques de recherche d’emploi ; mais peut-être surtout d'agir sur les problématiques sociales, de santé et devenir citoyens...

70 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page